Vous êtes ici >>> Le Monde de la Truffe >>> Nos dossiers >>> Les arbres truffiers

Les arbres truffiers

Le choix de planter une essence d'arbres est dicté à la fois par la région et le sol dans lequel il sera planté et par l'espèce de truffes que le propriétaire de la plantation souhaite récolter.


Comme nous l'avons vu dans la description des espèces de truffes récoltées en France, le chêne et le noisetier sont les essences présentant le plus d'affinités avec la truffe. Les différentes variétés de chaînes ont naturellement des prédispositions à héberger la tuber melanosporum, la tuber brumale, la tuber aestivum et dans une moindre mesure la tuber uncinatum. Le chêne pubescent (Quercus pubescens Wild) est considéré par les spécialistes de la truffe comme l'espèce reine en raison de son adaptabilité à  l'ensemble du territoire français. Le chêne vert (Quercus ilex L.) est plus couramment utilisé dans les régions méridionales en raison de sa faible résistance aux gelées hivernales prolongées. Dans le sud-ouest, de très grandes plantations truffières utilisent exclusivement le chêne vert en raison de sa fidélité à la truffe noire du Périgord.

 

Dans les régions au climat plus tempéré, comme la Bourgogne, la Lorraine ou le Val de Loire, les chênes pédonculés (Quercus robur L.) et sessiles (Quercus petraea Matt.) semblent mieux adaptés et particulièrement productifs pour la truffe de Bourgogne.

À l'état naturel le noisetier commun (Corylus avellana L.) est un arbre hôte pour une grande variété d'espèces de truffes. Dans les régions tempérées le noisetier et particulièrement productif de tuber uncinatum. Néanmoins dans le sud-ouest et dans les régions méditerranéennes, plusieurs exemples de rendement exceptionnel de truffes noires ont été observés avec le noisetier. Il faut néanmoins noter que celui-ci nécessite des sols plus profonds et plus fertiles, est plus gourmand en eau et qu'il se laisse plus facilement contaminé par d'autres espèces de champignons. 

 

Concernant les autres essences d’arbres bons producteurs de truffes nous pouvons citer :

            - le pin noir d’Autriche (pinus nigra Arn ssp nigra) produisant de la truffe de Bourgogne.

            - le pin sylvestre (pinus sylvestris L.) également pour la truffe de Bourgogne (tuber uncinatum) mais uniquement dans les sols non calcaires.

            - le tilleul (tilia platyphyllos Scop. et tilia cordata Mill.) pour la truffe noire du Périgord, la truffe de Bourgogne , la brumale et la truffe d’été.

            - le hêtre (fagus sylvatica L.) pour la truffe de Bourgogne.

            - le charme noir (Ostrya carpinifolia Scop.) prédisposé à la culture d’une majorité d’espèces de truffes.

            - le cèdre de l’Atlas (cedrus atlantica Manetti) pour la truffe de Bourgogne.

            - le peuplier (populus alba L., populus nigra L., populus tremula L.) pour la truffe blanche du Piémont (tuber magnatum Pico).

Nous pouvons ainsi constater que la production des différentes espèces de truffes n'est pas uniquement liée au chêne et le noisetier mais s'adapte à différentes espèces d'arbres. 

Master Card Visa American Express PayPal
MasterCard, Visa, American Express, Paypal

La Boutique Truffes L&Co

Le Monde de la Truffe

Nos partenaires

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
www.truffeculture.com Truffes L&Co Perigord - France contact@truffeculture.com